Extrait du rapport MINGAT/OGIER, IREDU/CNRS :

 

"Les décisions de politiques éducatives en matière de carte scolaire ont été fondés sur l'argument pédagogique selon lequel il était préférable de constituer des classes regroupant des élèves appartenant à un seul cours. Corrélativement, il convenait de développer les transports scolaires(...)."

"L'argument pédagogique à la base de la politique retenue n'est pas empiriquement valide : on n'apprend en fait pas moins bien , mais mieux, dans les classes regroupant les élèves de plusieurs cours."

"Quand le nombre d'écoles est petit, le coût de fonctionnement pour l'Etat est à un niveau minimum (classes pleines) sachant que le coût des transports en argent et en temps (la fatigue pour les enfants), est alors maximum."

 MENU

PRESENTATION

ACTIONS

STATUTS

AGENDA

ADHESION